Posted On février 3, 2017 By In Non classifié(e) With 44 Views

Angola: Dos Santos confirme qu’il ne se représentera pas à la présidence en août

Luanda, 3 fév 2017 (AFP)

Le président angolais Jose Eduardo dos Santos, au pouvoir depuis 37 ans, a confirmé vendredi qu’il ne se représenterait pas à la présidence du pays lors des élections d’août et qu’il cédait sa place à l’actuel ministre de la Défense Joao Lourenço.
“Le comité central du MPLA a approuvé le nom du candidat Joao Lourenco en tête de la liste pour les élections du mois d’août”, a affirmé M. dos Santos lors de l’ouverture d’un congrès extraordinaire du parti au pouvoir.
Début décembre, le président Dos Santos avait annoncé à son parti son intention de passer la main, mais l’information n’avait pas été officiellement confirmée.
Agé de 74 ans, celui qu’on surnomme “Zedu”, va donc quitter le pouvoir alors que l’Angola bruisse de rumeurs sur son état de santé.
Arrivé au pouvoir en 1979, M. dos Santos n’est devancé que d’un mois seulement, pour le titre de plus ancien président africain, par l’actuel dirigeant de Guinée équatoriale Teodoro Obiang Nguema.
Il sera remplacé à la tête du Mouvement populaire pour la libération de l’Angola (MPLA) par son ministre de la Défense et actuel vice-président du parti, Joao Lourenço.
M. Lourenço devrait lui succéder à la tête de l’Angola si le MPLA remporte les élections générales prévues en août.
La Constitution angolaise ne prévoit pas de scrutin présidentiel, mais précise que le poste de chef de l’Etat revient au chef du parti qui remporte les législatives.
Le MPLA est arrivé au pouvoir en 1975 lorsque l’Angola a acquis son indépendance du Portugal. M. dos Santos a pris les rênes du pays quatre ans plus tard après la mort du chef historique du parti, Agostinho Neto.
Depuis deux ans, l’Angola est plongé dans une grave crise économique provoquée par la chute des cours du pétrole dont il est le premier producteur africain.

Tags : , ,