De la farine de maïs étalée en plein marché ou aux abords des concessions. Ce sont des faits et gestes que l’on constate chaque jour. A priori, cela ne pose pas problème, pour peu que l’on s’entoure d’un minimum de précautions. Mais là où le bât blesse, c’est lorsque certains ruminants (moutons, chèvres, etc.) en ...

L’article BONJOUR est apparu en premier sur Editions Le Pays.

Lisez tout >>

Le Pays

"/>