Avec la saison des pluies, certaines autorités municipales, afin de rendre praticables certaines artères, ont décidé de les racler. Ce qui est une bonne chose en soi. Mais le hic, c’est qu’une fois raclées, ces artères ne sont pas revêtues si fait que subitement, surgissent des nids-de-poule, compliquant davantage la circulation. C’est dire que ...

L’article BONJOUR est apparu en premier sur Editions Le Pays.

Lisez tout >>

Le Pays

"/>

Posted On août 29, 2018 By In _news-fr With 116 Views

BONJOUR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *