Posted On mars 2, 2017 By In Non classifié(e) With 53 Views

Burkina: les échos du Fespaco

Ouagadougou, 2 mars 2017 (AFP)

TROPHEE AUX ACTEURS – “Il faut magnifier le rôle des acteurs”, affirme le délégué général Ardiouma Soma, du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco).
Il estime que le succès du cinéma africain passe en partie par une starification des comédiens. Le Fespaco a ainsi lancé cette année des trophées “célébrités” couronnant pour l’ensemble de leur carrière des professionnels du milieu et notamment les acteurs. Les comédiens camerounais Gérard Essomba et ghanéen John Dumelo ainsi que l’acteur et producteur nigérian Fabian Lojede ont reçu des trophées d’honneur. Les acteurs bukinabè Rasmané Ouerdraogo, ivoirien Léonard Groghuet et Akissi Delta, malienne Maimouna Hélène Diarra, sénégalais Oumar Makena Diop, guinéenne Mariam Kaba et tchadien Youssouf Diaro ont reçu un prix du Mérite lors d’une cérémonie à la mairie de Ouagadougou.
PRIX ET SAIGNEMENT DE NEZ – Interrogé sur la possibilité de remporter l’Etalon d’Or, le jeune réalisateur franco-malien Daouda Coulibaly, auteur de Wulu, un des grands favoris de la compétition, a affirmé: “Ca n’a jamais été un objectif. Il y a un dicton africain qui dit +La fortune, c’est comme un saignement de nez: ca vient sans raison et ca repart sans que tu comprenne comment c’est reparti+. Les prix c’est un peu la même chose”.
REMPLACANT – L’acteur sénégalais Ibrahima Mbaye, un des rôles secondaires dans Wulu, est au générique “complètement par hasard”. “On se connait avec Daouda (Coulibaly,le réalisateur) depuis fort longtemps (…) Quand il est arrivé au Sénégal pour ce film qui devait se tourner au Mali (le tournage a été délocalisé au Sénégal en raison de l’attaque de Bamako, 20 morts en novembre 2015), il m’a contacté à titre amical”. Le casting était déjà fait. “Mais quelques jours plus tard, un acteur n’est pas arrivé. Il a dit +Appelez Ibrahima+. J’ai pris ma voiture, il m’a expliqué en quelques minutes l’histoire et le rôle (un truand). Je suis passé chez le costumier, les costumes prévus pour l’autre acteur m’allaient très bien et voilà!”.
L’acteur sénégalais se dit “très fier d’avoir pu participer à cette production formidable, avec une histoire qui tient la route et dexcellents acteurs. Franchement, je suis fier de lui”.
TOILES – Le point commun entre le cinéma et la peinture? La toile! Le peintre Nebila Germain Bamouni, également décorateur de plateau, a réalisé pour le Fespaco une série de tableaux sur tous les métiers du 7e art, du producteur au perchman, en passant par le machiniste, l’ingénieur du son et le monteur. Il expose au Fespaco où ses toiles sont en vente.

Tags : , , ,