Cameroun

Yaoundé (AFP) Le président camerounais Paul Biya doit “prendre ses responsabilités” et “agir vite” dans les régions anglophones du Cameroun où la “répression meurtrière” des autorités alimente un risque d'”insurrection armée”, met en garde jeudi un rapport du centre d’analyse International Crisis Group (ICG). “La crise qui dure depuis un an dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest a dégénéré le 1er octobre, en marge de la proclamation symbolique d’indépendance de l’Etat d’Ambazonie par des militants sécessionnistes”, rappelle ce nouveau rapport. “Les violences ont fait au moins des dizaines deRead More
Yaoundé (AFP) La tension persiste au Cameroun anglophone, malgré le lancement par le gouvernement d’une série de concertations dans ces régions désormais exposées à un risque d'”insurrection armée”, a mis en garde jeudi l’International Crisis Group (ICG). Le président camerounais Paul Biya doit “prendre ses responsabilités” et “agir vite” dans les zones anglophones où “les rangs des sécessionnistes augmentent de jour en jour” du fait de la “répression meurtrière” des autorités, a prévenu dans un nouveau rapport le centre d’analyse et de prévention des conflits. A la demande du président,Read More
Yaoundé (AFP) Le Premier ministre camerounais, Philemon Yang, a entamé lundi des consultations à Bamenda, dans le nord-ouest du Cameroun, dans le cadre d’un processus de “dialogue” avec les populations des zones anglophones du pays, en proie à une grave crise socio-politique, a rapporté la radio d’Etat. A Bamenda, M. Yang a rencontré lundi des responsables des syndicats de transporteurs, d’enseignants, de vendeuses, et notamment des opérateurs économiques, dont des banquiers, a rapporté la Cameroon radio television (Crtv). Il était “porteur d’un message de paix et de vivre ensemble”, selonRead More
Mozogo (Cameroun) (AFP) Près de 60 membres présumés du groupe jihadiste Boko Haram et leurs proches, soit au total environ 350 personnes, se sont rendus aux autorités du nord Cameroun, a constaté vendredi un correspondant de l’AFP. Après avoir passé plus de deux ans au sein de Boko haram, ils ont décidé de fuir et de se rendre auprès des autorités camerounaises suite à l’appel lancé il y a six mois par le gouverneur de la région de l’Extrême Nord, Midjiyawa Bakari, ont expliqué plusieurs d’entre eux à la presse,Read More
Douala (AFP) Ouverte il y a près d’un an, la crise anglophone au Cameroun a connu son épisode le plus sanglant dimanche avec au moins 17 morts en marge d’une proclamation symbolique d'”indépendance” vis-à-vis des francophones, selon un bilan établi lundi par Amnesty International et des sources officielles. A ce bilan vient s’ajouter deux autres morts comptés au cours du week-end dans les deux régions anglophones. “Amnesty International peut confirmer qu’au moins 17 personnes ont été tuées par les forces de sécurité lors des manifestations d’hier (dimanche) dans plusieurs villesRead More
Buéa (Cameroun) (AFP) Le président camerounais Paul Biya a appelé dimanche au “dialogue” après la mort d’un jeune tué la veille par les forces de sécurité à Kumba dans le sud-ouest anglophone avant une une déclaration symbolique d'”indépendance”. “Je condamne de façon énergique tous les actes de violence, d’où qu’ils viennent, quels qu’en soient les auteurs”, a déclaré dimanche sur les réseaux sociaux le président camerounais, Paul Biya, appelant au “dialogue”. Un jeune habitant de Kumba, ville située dans la région anglophone du Sud-Ouest du Cameroun, a été “tué samediRead More
Buéa (Cameroun) (AFP) Au moins sept personnes ont été tuées dans des incidents séparés qui ont eu lieu ce week-end dans les régions anglophones du Cameroun, quadrillées par les forces de l’ordre camerounaises, en marge d’une proclamation symbolique d'”indépendance” vis-à-vis de Yaoundé. Les séparatistes anglophones ont choisi le 1er octobre, jour de la réunification officielle des parties anglophone et francophone du Cameroun, en 1961, pour proclamer unilatéralement cette “indépendance”. Depuis novembre 2016, la minorité anglophone, qui représente environ 20% des 22 millions de Camerounais, proteste contre ce qu’elle appelle saRead More
Buéa (Cameroun) (AFP) Commerces fermés, rues désertes, cités universitaires vides, imposante présence policière… Buea, chef-lieu de la région anglophone du Sud-Ouest au Cameroun, ressemblait samedi à une ville fantôme, à la veille de la proclamation symbolique, par les séparatistes, de l'”indépendance” des deux régions anglophones du pays. Les séparatistes anglophones veulent proclamer symboliquement leur indépendance ce dimanche 1er octobre, jour de la réunification officielle des parties anglophone et francophone du Cameroun. Depuis cette annonce, de nombreux habitants ont fui Buea le temps d’un week-end, craignant des débordements. Depuis novembre 2016,Read More
Yaoundé (AFP) Les autorités de la région anglophone du Sud-Ouest du Cameroun ont annoncé jeudi une interdiction stricte de se déplacer, imitant la région du Nord-Ouest où un couvre-feu est déjà en place, à trois jours d’une proclamation symbolique de leur indépendance par les séparatistes anglophones dimanche. Fermeture des frontières territoriales et maritimes, suspension des transports, interdiction de se déplacer entre les localités et interdiction des réunions de plus de quatre personnes dans l’espace public: les autorités du Sud-Ouest (chef-lieu Buéa) ont annoncé dans un communiqué jeudi des mesures restrictives,Read More
Yaoundé (AFP) Un défenseur camerounais de l’environnement, Nasako Besingi, connu pour son opposition farouche à un projet américain de création d’une plantation de palmiers à huile, a été arrêté lundi, a appris l’AFP auprès de son avocat. Le directeur de l’ONG Struggle to Economize the Future Environment, Nasako Besingi, “a été arrêté hier (lundi) à Mundemba (sud-ouest)” où se trouve le siège de son organisation, a affirmé Me Adolf Malle, joint par téléphone depuis Yaoundé par l’AFP. “Nous ne connaissons pas les raisons pour lesquelles il a été arrêté, niRead More