Posted On juillet 7, 2017 By In Non classifié(e) With 135 Views

Ghana/mine d’or: le bilan s’est alourdi à 22 morts

Accra, 7 juil 2017 (AFP)

Le bilan de l’effondrement d’une mine d’or illégale dans le sud-ouest du Ghana s’est alourdi passant de 17 à 22 mineurs décédés, a annoncé la police locale vendredi.
Depuis le dernier comptage jeudi, des familles se sont manifestées pour signaler l’absence de leur proche, a précisé le commandant de la police régionale, Atzu Dzinaku.
“Au départ, ils étaient cinq, 14, puis 17, maintenant 22”, a-t-il déclaré à l’AFP au téléphone.
La mine abandonnée, profonde de 80 mètres, s’est effondrée dimanche. Jeudi, les secours ont décidé de mettre fin aux opérations de sauvetage et ont bloqué l’entrée de la mine avec l’accord des familles des victimes. Des rites funéraires ont été célébrés.
La police a pris les dépositions des mineurs qui avaient réussi à s’échapper à temps et qui sont aujourd’hui à la recherche des propriétaires de la mine.
“Nous voulons être certains que ceux impliqués dans ce drame, particulièrement les propriétaires, seront poursuivis”, a-t-il ajouté.
“(Ces propriétaire) devront répondre de la poursuite de l’exploitation de cette mine alors que le gouvernement en avait demandé l’arrêt”.
L’accident a eu lieu dans une de ces mines d’or artisanales et illégales, qui ont été interdites par le gouvernement en début d’année, en raison de l’impact négatif sur l’environnement, notamment les eaux et les forêts.
Le Ghana est le deuxième producteur d’or d’Afrique, après l’Afrique du Sud. L’industrie minière dans ce pays implique de gros acteurs mondiaux, mais les activités minières artisanales représentent un problème persistant.
Les accidents Y sont fréquents: en 2010, au moins 45 personnes avaient été tuées dans l’effondrement d’une mine artisanale, en raison de fortes pluies.

Tags : , ,