Posted On novembre 22, 2019 By In SLIDER With 296 Views

Guinée : nouvelles plaintes contre les oppositions

Conakry – “C’est avec une grande indignation que nous essayons une fois de plus d’attirer votre attention sur les risques de troubles et d’insécurité que l’opposition guinéenne, en particulier l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), tente de créer et de maintenir dans notre cher pays depuis une décennie”. A déclaré aujourd’hui Lanciné Sacko, Général du RPG ARC CIEL au Royaume Uni.

“Depuis le 14 octobre 2019, date du début des récurrentes et violentes manifestations organisées par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) – a déclaré Sacko – qui ont déjà causé des dizaines de pertes en vie humaine, les écoles publiques et privées sont victimes de troubles notamment en Moyenne Guinée (Mamou, Dalaba, Labé, etc.), région reconnue être la bastion de l’UFDG. Dans ces villes de la Moyenne Guinée, les étudiants et élèves sont contraints par les loubards de l’UFDG de déserter les classes en vue de participer aux manifestations. Une des conséquences désastreuses de cette politique de l’UFDG basée sur la violence, est   l’échec prémédité de l’année scolaire 2019-2020”.

Sacko a donc conclu ce qui suit:  “L’opposition guinéenne dirigée par l’UFDG s’est inscrite dans une logique de provocation et de déni de Liberté envers tout citoyen qui ne soutient pas sa position sur le projet de changement constitutionnel en cours. L’attaque du cortège de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, le 20 novembre 2019 par les loubards de l’UFDG lors sa mission de travail à Labé, est une parfaite illustration de la volonté de l’UFDG à semer le désordre et la désolation au sein de la population”.

(Red-Jejbin)

Voici une intervention sur les activités des oppositions par Jean Marie Dorè, ancien Premier Ministre de la République de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *