Posted On février 24, 2017 By In Non classifié(e) With 33 Views

Le leader de Boko Haram affirme avoir tué un de ses proches

Kano (Nigeria), 24 fév 2017 (AFP)

Le leader du groupe islamiste nigérian Abubakar Shekau a annoncé avoir tué un de ses membres éminents, accusé de comploter contre lui, selon un enregistrement audio obtenu vendredi par l’AFP.
Lors d’une réunion organisée avec son cercle de commandement et enregistrée sur fichier audio, Shekau dit avoir tué “Tasiu” – connu également sous le nom d’Abu Zinnira -, un commandant qui apparaît dans plusieurs vidéos du groupe, notamment celle pour revendiquer l’enlèvement des lycéennes de Chibok en 2014.
“Écoutez-moi: j’ai tué Tasiu. Écoutez-moi bien”, répète Shekau dans cet enregistrement, destiné aux membres du groupe jihadiste mais que l’AFP a pu se procurer.
La réunion, qui s’est déroulée le 18 décembre, visait à “faire taire les rumeurs autour de la mort de Tasiu”, selon les déclarations de Shekau, à la tête de la secte islamiste depuis 2009, après la mort de son fondateur Mohamed Yusuf.
Abubakar Shekau est le visage le plus célèbre de cette insurrection qui a fait au moins 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés. Il apparaît dans plusieurs vidéos pour revendiquer des attaques, apparaissant souvent délirant.
En août dernier, l’organisation de l’Etat Islamique, à laquelle Boko Haram a prêté allégeance en 2015, a désigné un autre “wali” (chef) en la personne d’Abou Mosab Al Barnaoui – fils du fondateur Mohamed Yusuf – pour diriger l’Etat Islamique d’Afrique de l’Ouest”.
Al Barnaoui et son bras droit Mamman Nur reprochaient déjà à l’époque à Shekau ses “tendances dictatoriales” et l’accusaient d’avoir assassiné des commandants dans des accès de paranoïa.
Abu Zinnira était considéré comme un des porte-paroles du groupe, après ses apparitions dans plusieurs videos, toujours en tenue de camouflage militaire, turban sur la tête et le visage caché.
Dans ce dernier enregistrement audio, Shekau accuse Abu Zinnira d’avoir tenté de le renverser avec un autre commandant, Baba Ammar. Ils les accusent également d’avoir mené des combats sans son consentement et d’avoir fait courir le bruit qu’il était devenu incapable de mener l’insurrection.
“Dites-moi quelle est la punition pour ceux qui complotent contre leur chef?”, interroge Shekau lors de cette réunion. “De par notre code d’allégeance, nous n’hésiterons pas à sanctionner tout élément qui commet cette offense”.
L’armée nigériane a affirmé en décembre avoir “nettoyé la forêt de Sambisa, bastion de la faction Shekau, dont les combattants se sont retranchés plus au nord, vers Marte. De son côté, la faction d’Al Barnaoui, active sur les contours du lac Tchad et à la frontière avec le Niger mène des attaques régulières contre les forces de sécurité.

Tags : , ,