Posted On février 23, 2017 By In Non classifié(e) With 38 Views

Les Libyens dans l’Est soumis à des restrictions de voyage

Benghazi (Libye), 23 fév 2017 (AFP)

Les hommes et les femmes âgés de 18 à 45 ans et vivant dans l’est de la Libye sont désormais soumis à des restrictions de voyage et tenus d’obtenir une autorisation pour quitter le pays, ont annoncé des responsables jeudi.
Déchirée par des luttes de pouvoir et en proie à une insécurité chronique, la Libye est dirigée par deux autorités rivales: le gouvernement d’union nationale (GNA), exécutif soutenu par l’ONU basé à Tripoli, et une autorité basée dans l’Est et soutenue par le Parlement élu et une partie des forces armées.
“Il est interdit aux Libyens et aux Libyennes, âgés de 18 à 45 ans de quitter le pays sans une autorisation ‘sécuritaire'”, affirme un communiqué du général Abdelrazek al-Nadhouri, chef d’état-major des forces loyales aux autorités de l’Est.
Les autorisations seront délivrées par les Renseignements militaires ou les Renseignements Généraux, selon le texte parvenu à l’AFP.
“Il ne s’agit que d’une mesure administrative (…) visant à faire face au danger (en provenance) de l’étranger menaçant la sécurité de notre pays”, ajoute-t-il. Elle “ne porte pas atteinte à l’esprit des droits et des libertés prévus par les lois en vigueur”, a encore souligné le texte sans aucune autre explication.
Lundi, les médias locaux loyaux aux autorités de l’Est ont annoncé une décision du même général libyen interdisant aux femmes de moins de 60 ans de voyager à l’étranger sans être accompagnées par un homme membre de leur famille proche.
Cette décision controversée, qui vise les militantes des associations de la société civile dont celles travaillant avec des ONG étrangères, a été suspendue selon plusieurs associations libyennes. Mais les autorités de l’Est n’ont pas confirmé cette suspension.

Tags : , ,