Posted On mars 30, 2018 By In Non classifié(e) With 66 Views

Maroc: nouvelle arrestation après le démantèlement d’une cellule jihadiste (Intérieur)

Rabat, 30 mars 2018 (AFP)

Le récent démantèlement d’une “cellule terroriste” au Maroc, dans les villes de Tanger (nord) et Oued Zem (centre), a débouché sur une nouvelle arrestation, ont annoncé vendredi les autorités du royaume.
Les huit premières interpellations concernaient des suspects de 21 à 31 ans, “imprégnés de l’idéologie extrémiste” du groupe jihadiste Etat islamique (EI) et décidés à mener des attaques dans plusieurs villes, selon le ministère de l’Intérieur.
Le neuvième interpellé qui avait “acquis des compétences dans la fabrication de charges et de ceintures explosives”, se préparait à se procurer des matières premières pour la fabrication d’engins explosifs, a indiqué un communiqué de ce ministère.
Les membres de la cellule “avaient planifié d’exploiter une ferme abandonnée” appartenant à l’un d’entre eux pour préparer “une série d’attaques terroristes contre des cibles sensibles dans le royaume”, selon le texte.
Les perquisitions menées chez le neuvième suspect, qui a été interpellé à Oued Zem, ont permis de saisir divers composants utilisables pour fabriquer des détonateurs d’engins explosifs, selon la même source.
Tous les hommes arrêtés lors de l’opération menée par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ, unité antiterroriste) seront déférés devant la justice, selon le communiqué.
Epargné par les attentats de l’EI, le royaume qui revendique une politique très active en matière de lutte antiterroriste avait été meurtri par des attaques à Casablanca (33 morts en 2003) et à Marrakech (17 morts en 2011).
En 2017, le BCIJ a démantelé neuf “structures terroristes” et “neutralisé 186 terroristes présumés”, selon un bilan récent officiel.

Tags : , ,