Maroc

  • Superficie 710,850 kmq
  • PIB 103.08 billion $
  • Population 33,848,242
  • Inflation 1,50% (2015)
  • Âge moyen 27,5
Rabat (AFP) Un important dispositif de sécurité sera déployé pour la finale retour de la Ligue des champions d’Afrique, qui oppose samedi à Casablanca les Marocains du Wydad aux Égyptiens d’Al Ahly, et qui se jouera à guichets fermés. 10.000 policiers mobilisés, “garde rapprochée” pour les invités de marque, cordon sécuritaire pour protéger joueurs et supporters du club égyptien Al Ahly… selon la presse locale, les autorités marocaines vont mobiliser de gros moyens pour le match retour de la C1 africaine, où un peu moins de 50.000 supporters sont attendusRead More
Marrakech (Maroc) (AFP) Isaac Ohayon guide avec entrain les touristes qui affluent, toujours plus nombreux, dans la cour de la synagogue Lazama à Marrakech. “Ici, explique-t-il, vous entrez dans la dernière synagogue du Mellah”, un terme qui désignait autrefois les quartiers réservés aux juifs dans les villes marocaines. Dans la cité ocre, destination touristique phare au Maroc, ce quincailler jovial de 63 ans ne compte pas son temps pour “faire revivre” ce lieu de culte et d’études construit en 1492 à l’époque de l’Inquisition, quand les Juifs furent chassés d’Espagne.Read More
Casablanca (Maroc) (AFP) Le procès du leader du mouvement de contestation né il y a un an dans le nord du Maroc, Nasser Zefzafi, a brièvement repris mardi devant la justice à Casablanca (ouest) avant d’être à nouveau ajourné. La défense et les parties civiles ont plaidé pour un report, préférant attendre que la justice se prononce sur une éventuelle jonction des affaires concernant les prévenus du Hirak – la “mouvance” en arabe, nom donné localement au mouvement de contestation populaire dans la région du Rif. La Cour d’appel deRead More
Al Hoceïma (Maroc) (AFP) La ville d’Al-Hoceïma, qui fut l’épicentre de plusieurs mois d’une contestation populaire dans le nord du Maroc, a commémoré sous haute surveillance ce week-end la mort tragique il y a un an d’un vendeur de poisson de 31 ans. “Le mois (d’octobre) a été calme, mais il y a eu des contestations hier (samedi) dans le centre”, a déclaré à l’AFP un commerçant de 45 ans, qui accepte de parler sous condition d’anonymat dans une ville très surveillée par les autorités. Le 28 octobre 2016, laRead More
Casablanca (Maroc) (AFP) Nasser Zefzafi, le leader du mouvement de contestation du Hirak, né il y a presque un an jour pour jour dans la région du Rif (nord du Maroc), a brièvement comparu mardi devant la justice à Casablanca, dans une salle bondée et une ambiance houleuse, avant que l’audience ne soit renvoyée au 31 octobre. “Vive le Rif”, a crié depuis le box des prévenus ce chômeur de 39 ans devenu le visage du mouvement social qui a agité cette région frondeuse pendant plusieurs mois. Poursuivi notamment pourRead More
Rabat (AFP) Le Maroc a annoncé samedi avoir décidé du rappel pour consultation de son ambassadeur à Alger, en réaction à des déclarations du ministre algérien des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, accusant des entreprises marocaines de “blanchir l’argent du haschich” en Afrique. Qualifiant dans un communiqué les déclarations de M. Messahel de “gravissimes”, le ministère marocain des Affaires étrangères a également indiqué avoir convoqué vendredi soir le chargé d’affaires de l’ambassade d’Algérie pour lui faire part du “caractère irresponsable, voire enfantin” des propos visés. Intervenant la veille à Alger lorsRead More
Marrakech (Maroc) (AFP) Une foule de visiteurs s’est précipitée jeudi pour découvrir le nouveau musée Yves Saint Laurent dans la ville marocaine de Marrakech, le mYSLm, au premier jour d’ouverture de ses salles d’expositions. La direction du musée a décompté un millier d’entrées pendant les trois premières heures de la matinée. L’ouverture du mYSLm intervient quinze jours à peine après celle du musée Yves Saint Laurent de Paris, au siège historique de la maison de haute couture fermée en 2002. A Marrakech comme à Paris, des créations tirées des collectionsRead More
Casablanca (Maroc) (AFP) Vingt-deux heures de route et 1.200 kilomètres aller-retour: chaque semaine, les familles des militants du mouvement de contestation du Hirak viennent depuis le nord du Maroc rendre visite à leurs proches incarcérés à Casablanca, dans l’attente de leur procès. “Les familles des détenus sont épuisées, chaque semaine c’est la même épreuve. Pourquoi nous font-ils vivre ce calvaire?”, s’indigne Rachid Ahbbad. Il est venu voir son fils Bilal, 19 ans, incarcéré début juin pour avoir participé aux manifestations qui agitaient alors la région. “Nos jeunes sont sortis dansRead More