Posted On novembre 14, 2017 By In Non classifié(e) With 13 Views

Migrants: la marine libyenne réclame de nouveau l’aide de l’UE

Tripoli, 14 nov 2017 (AFP)

La marine libyenne a de nouveau réclamé mardi de l’aide à l’Union européenne (UE), notamment pour entretenir sa flotte “vétuste”, sans quoi, elle ne sera “pas en mesure” de sauver les migrants qui traversent la Méditerranée pour rejoindre l’Europe.
Avec l’arrivée de l’hiver, “la saison migratoire est finie. Mais à partir du printemps, nous ne serons pas en mesure d’assurer les missions de recherche et de sauvetage dans la zone libyenne”, a déclaré à la presse le colonel Abou Ajila Abdelbari, commandant de la marine libyenne.
Ces déclarations interviennent au moment où le haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, a jugé “inhumaine” la coopération de l’UE avec la Libye, en dénonçant la détérioration des conditions de détention des migrants dans ce pays.
Réagissant à ces critiques, un porte-parole de l’UE a indiqué à l’AFP que Bruxelles souhaitait renforcer les capacités des gardes-côtes libyens pour sauver des vies, tout en s’assurant que les migrants sont renvoyés dans des “centres de réception en conformité avec les standards humanitaires internationaux”.
“Nous avons besoin de l’aide de l’Europe pour nous fournir des navires et surtout réparer ceux dont nous disposons”, a déclaré le colonel Abdelbari.
Le porte-parole de la marine libyenne, Ayoub Kacem, a appelé aussi les pays européens à plus de coopération en Méditerranée, tout en fustigeant de nouveau le travail des ONG qui opèrent dans le sauvetage de migrants près des côtes libyennes.
“Nous tendons nos mains à des pays mais pas à des ONG dont on ne connait pas les agendas”, a-t-il lancé.
Les tensions sont fréquentes entre, d’une part, les bateaux d’ONG au large de la Libye et, d’autre part, les gardes-côtes libyens qui ont conclu un accord avec l’Italie pour endiguer les départs.
Au moins cinq migrants, dont un enfant, avaient trouvé la mort le 6 novembre en Méditerranée, un drame dont l’ONG allemande Sea-Watch et les gardes-côtes libyens se rejettent depuis la responsabilité.
Selon les derniers chiffres de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), publiés mardi, environ 157.000 migrants sont arrivés en Europe par la mer depuis le 1er janvier (contre quelque 341.000 durant la même période en 2016), dont 75% en Italie. Près de 3.000 sont morts en tentant la traversée.

Tags : , , ,