Posted On mars 26, 2018 By In Non classifié(e) With 18 Views

Nigeria: 5 morts dans des violences intercommunautaires (police)

Makurdi (Nigeria), 26 mars 2018 (AFP)

Cinq personnes ont été tuées dans des violences entre éleveurs nomades et agriculteurs, dans l’Etat de Benue (centre-est du Nigeria), épicentre de la vague d’affrontements sanglants pour l’accès à la terre depuis début janvier, a annoncé la police locale lundi.
“Pas plus tard qu’hier (dimanche), deux personnes ont été tuées dans un village du district d’Agatu”, dans l’Etat de Benue, a déclaré Fatai Owoseni, commissaire local de police.
“En outre, des violences ont éclaté dans le district de Guma, où nous avions renforcé la sécurité après de précédentes tueries”, a expliqué M. Owoseni, soulignant qu’elles avaient fait également deux morts.
“Nous avons également recensé un incident à la périphérie de Makurdi (la capitale régionale), lors duquel un Peul a été tué”, a-t-il ajouté.
Les violences intercommunautaires ont fait des centaines de morts dans le centre du pays depuis le mois de janvier, mais leur rythme a diminué, notamment dans l’Etat de Benue, où le gouverneur a interdit l’accès aux éleveurs peuls.
La région a longtemps été un foyer de tensions entre les communautés agricoles chrétiennes sédentaires et les éleveurs qui transhument avec leurs troupeaux.
Le conflit séculaire pour l’appropriation des terres devient de plus en plus âpre en raison de la sécheresse et de la désertification dans le nord du Nigeria (et plus largement au Sahel), qui oblige les éleveurs à migrer vers le Sud à la recherche de nouveaux pâturages.
Selon l’agence locale pour la gestion des urgences (SEMA), ce conflit a fait plus de 175.000 déplacés dans l’Etat de Benue depuis le début de l’année, dont 80.000 enfants, qui vivent pour la plupart dans des camps.
Selon un rapport de septembre 2017 de l’International Crisis Group, plus de 2.500 personnes ont ainsi été tuées en 2016.

Tags : , , , ,