Posted On février 24, 2017 By In Non classifié(e) With 51 Views

Nigeria: des “terroristes” pourraient causer une famine

Oslo, 24 fév 2017 (AFP)

Le directeur régional du Programme alimentaire mondial (PAM) en Afrique de l’Ouest s’est inquiété vendredi que des “terroristes”, le groupe islamiste Boko Haram, risquent de faire basculer le nord-est du Nigeria dans la famine.
“Ces derniers mois, il y a eu beaucoup de progrès en termes d’offensives militaires pour repousser les terroristes, ce qui nous a permis d’accéder à certaines populations. Et on les a trouvées dans des situations de dénuement extrême”, a déclaré à l’AFP Abdou Dieng, interrogé en marge d’une conférence de donateurs à Oslo.
“On ne devrait plus parler de famines. La dernière qu’on ait connue dans le monde, c’était en 2011 en Somalie. On a connu l’Éthiopie, on a connu le Sahel. Ces famines là étaient causées par des effets climatiques, par la sécheresse”, a-t-il indiqué.
“Ce qu’on voit aujourd’hui est très dangereux: quand on parle du Yémen, du Soudan du Sud, de la Somalie, du nord-est du Nigeria, ces famines là, si elles se matérialisent, sont des famines créées par des conflits, et ça c’est grave”, a déploré M. Dieng.
Il a estimé que “les plus vulnérables des vulnérables” dans la région du lac Tchad étaient 2,8 millions de personnes, dont 1,8 million au Nigeria, 400.000 au Cameroun, 400.000 au Niger et 200.000 au Tchad.
“Ce qu’il faut éviter, c’est la famine. Et devant une famine on est prêt à tout, y compris à larguer de la nourriture. Mais c’est une zone où il faut faire très attention, et tout ce qu’on veut éviter, c’est qu’elle profite aux terroristes. Ce genre d’intervention coûte cher”, a-t-il souligné.
Les Nations unies attendent jusqu’à 1,5 milliard de dollars d’aide d’urgence cette année pour la région du lac Tchad, déstabilisée par huit ans de conflit entre l’armée nigériane et Boko Haram.
Selon l’ONU, 10,7 millions de personnes ont actuellement besoin d’une aide d’urgence dans la région: 7,1 millions sont “gravement atteints d’insécurité alimentaire” et il y a des “conditions de quasi-famine” dans l’Etat du Borno, dans le nord-est du Nigeria.

Tags : , , , ,