Posted On novembre 20, 2017 By In Nigeria, PAYS, Photo galerie, SLIDER, VIDÈO&PHOTO With 280 Views

Nigeria: la reprise économique se confirme au troisème trismestre

Abuja (AFP)

Ce diaporama nécessite JavaScript.


La reprise de l’économie du Nigeria s’est confirmée au 3e trimestre avec un taux de croissance de 1,4% du PIB, dopé par l’augmentation de la production pétrolière, selon les chiffres officiels publiés lundi.
“Le produit intérieur brut (PIB) a progressé de 1,40% au troisième trimestre 2017 (en glissement annuel) en termes réels, deuxième résultat positif consécutif depuis que l’économie est sortie de la récession au deuxième trismestre”, a annoncé le Bureau national des statistiques (NBS).
Le géant d’Afrique de l’Ouest avait vu son économie se contracter de 1,5% en 2016, entrant en récession pour la première fois depuis 25 ans, dans un contexte de baisse de ses revenus pétroliers et de pénuries de devises étrangères.
Il a renoué avec la croissance au deuxième trismestre 2017 avec une croissance de 0,55%, notamment grâce à l’augmentation de la production d’or noir.
La production pétrolière, qui représente 70% des recettes publiques du Nigeria et 90% de ses revenus d’exportation, avait chuté depuis deux ans, notamment en raison d’attaques rebelles répétées sur les infrastructures d’hydrocarbures dans le delta du Niger.
Selon le NBS, la production est remontée à 2,03 million de barils par jour au 3e trimestre, le gouvernement ayant obtenu une trêve qui dure depuis plusieurs mois grâce à des accords d’amnistie avec les groupes armés.
Le PIB du secteur pétrolier a progressé de 25,89% au troisème trimestre tandis que la croissance hors pétrole – notamment l’agriculture, le commerce, l’industrie énergétique – s’est contractée de 0,76%, même si ces secteurs représentent encore 89,9% de l’économie nigériane.
Le président nigérian Muhammadu Buhari avait présenté début novembre un budget record de 8.600 milliards de nairas (20,8 milliards d’euros) pour l’année 2018, en hausse de de 16% par rapport à l’année précédente, afin de booster la récente reprise économique du pays.
Ce budget est basé sur des estimations prévoyant une production pétrolière de 2,3 millions de barils/jour et un taux de croissance annuel de 3,5% selon le gouvernement.

Tags : , , ,