Posted On février 2, 2017 By In Non classifié(e) With 67 Views

Nigeria: rare peine de prison pour un soldat coupable d’avoir tué un civil (armée)

Lagos, 2 fév 2017 (AFP)

Un soldat nigérian a été condamné à sept ans de prison pour l'”homicide involontaire” d’un homme dans un marché du nord-est du pays, a annoncé l’armée nigériane, un très rare exemple de sanction des abus des militaires contre des civils.
Une cour martiale a déclaré ce militaire coupable d’homicide involontaire pour avoir abattu, le 23 décembre 2015, Umar Alkali au “Monday Market”, vaste marché du centre de la ville de Maiduguri, a indiqué l’armée dans un communiqué publié mercredi soir.
Le soldat, dont le nom n’a pas été révélé, avait plaidé non-coupable, assurant avoir ouvert le feu en état de légitime défense pour protéger ses collègues car la victime avait tenté de s’emparer de son arme.
Les juges ont rejeté cette défense, estimant qu’il avait fait usage d’une “force disproportionnée”, a expliqué le porte-parole de l’armée nigériane, le colonel Sani Usman, dans le communiqué.
Le vaste et très fréquenté Monday Market (littéralement “Marché du lundi), en plein centre de Maiduguri, a été à plusieurs reprises la cible d’attentats, notamment de kamikazes.
Les défenseurs des droits de l’Homme accusent régulièrement l’armée nigériane d’abus et de violences contre les civils, parmi lesquelles arrestations arbitraires, tortures et exécutions extra-judiciaires, notamment dans son combat ces dernières années contre le groupe islamiste Boko Haram.
Si des condamnations à mort ont été prononcées pour désertion au Nigeria ces dernières années, il est très rare que des militaires soient sanctionnés pour des abus et violences contre les civils.
Des milliers de personnes ont été arrêtées et longuement emprisonnées sans inculpation, en raison de soupçons de liens avec ces islamistes radicaux qui ont tué au moins 20.000 personnes depuis 2009.

Tags : , , , , ,