Posted On mars 17, 2018 By In Non classifié(e) With 26 Views

Présidentielle/Sierra Leone: tensions au cours de la campagne pour le 2e tour

Freetown, 17 mars 2018 (AFP)

Plusieurs incidents ont éclaté cette semaine en Sierra Leone entre des partisans des deux finalistes du second tour de l’élection présidentielle prévue le 27 mars, a-t-on appris samedi de sources policières et auprès de la Commission électorale.
Le candidat du principal parti de l’opposition en Sierra Leone, Julius Maada Bio et celui du parti au pouvoir, Samura Kamara, sortis en tête au premier tour le 7 mars, doivent s’affronter au cours du second tour, dont la campagne électorale s’achève le 25 mars.
Les missions d’observateurs étrangers et de la société civile, notamment celle de l’Union européenne, avaient salué après le premier tour une campagne généralement pacifique et le bon déroulement du scrutin. Mais la campagne pour le scrutin du 27 mars est émaillée d’incidents.
Quatorze personnes ont été arrêtées vendredi à Bo (sud), en lien avec des violences entre partisans de MM. Bio et Kamara survenues jeudi, selon des sources policières.
Des incidents entre partisans rivaux ont également eu lieu à Kono (est), Port Loko (nord) et Kailahun (est) jeudi, selon les mêmes sources policières qui ont fait état de maisons incendiées.
La Commission électorale a annoncé une attaque jeudi à Bo contre un de ses membres, blessé puis hospitalisé, dans un communiqué de vendredi.
Les missions diplomatiques occidentales se disent inquiètes de ces tensions.
“Nous appelons tous les Sierra-Léonais au calme” et “tous les militants politiques à mener leurs activités dans la tolérance et le respect” des règles, ont indiqué les ambassades de Grande-Bretagne, d’Allemagne et des Etats-Unis ainsi que l’Union européenne dans un communiqué publié cette semaine.
Elles ont mis en garde contre toute campagne basée sur l’ethnie.
Par ailleurs, le comptage des voix pour les élections législatives, visant à renouveler les 132 sièges du Parlement et organisées en même temps que la présidentielle le 7 mars, se poursuivait samedi.
Les habitants de Sierra Leone, pays pauvre d’Afrique de l’Ouest gangrené par la corruption s’étaient déplacés en nombre le 7 mars pour élire leurs nouveaux président et vice-président, membres du Parlement et conseillers locaux. La participation a été de 84,2%
Le président sortant, Ernest Bai Koroma (APC), ne pouvait plus se représenter après deux mandats de cinq ans

Tags : ,