Posted On mai 9, 2017 By In Non classifié(e) With 102 Views

RDC: le siège du parti historique de l’opposition encerclé par la police

Kinshasa, 9 mai 2017 (AFP)

Une centaine de policiers anti-émeute ont encerclé mardi à Kinshasa le siège du parti historique de l’opposition en République démocratique du Congo, face auquel se consumait un véhicule de transport des troupes, a constaté un journaliste de l’AFP.
A côté du véhicule calciné, une grande tente encore fumante se consumait également sous les arbres situés face au siège de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) à Limete, commune du centre de Kinshasa, selon ce journaliste qui a aussi constaté des traces de sang sur le sol.
Aucune explication sur les raisons de la présence policière n’a été apportée par les autorités ou l’UDPS. Le porte-parole de la police n’a pu être joint par l’AFP et les agents présents sur le lieu n’ont pas voulu s’exprimer.
“C’est un montage” du pouvoir, “pour empêcher les travaux de construction” de la tombe d’Étienne Tshisekedi au siège de l’UDPS, déclaré à l’AFP son porte-parole, Augustin Kabuya, joint au téléphone.
Étienne Tshisekedi, figure historique de l’opposition en RDC depuis un demi-siècle, est mort le 1er février à Bruxelles à 84 ans.
Le 22 avril, son parti l’UDPS a annoncé le rapatriement de sa dépouille à Kinshasa le 12 mai pour être “inhumée au siège du parti”, malgré l’asence d’un accord permettant une inhumation sur un terrain privé, interdite par la loi congolaise.
Annoncé à plusieurs reprises, le retour de la dépouille de Tshisekedi a été à chaque fois reporté sine die, faute d’accord entre la famille, le parti, et les autorités sur le lieu de la sépulture de l’opposant.
Le décès de Tshisekedi, en pleins marchandages sur la mise en oeuvre d’un accord de partage du pouvoir signé le 31 décembre entre la majorité et l’opposition, a contribué à ajouter à la confusion politique, alors qu’il devait prendre la tête d’un organe de surveillance de l’application de cet accord, censé permettre une sortie à la crise liée au maintien au pouvoir de Joseph Kabila au-delà du terme de son mandat, échu depuis le 20 décembre.

Tags : , , ,