Posted On août 13, 2017 By In Non classifié(e) With 26 Views

Statu quo et menace de durcissement de la grève chez Total Mayotte

Mamoudzou, 13 août 2017 (AFP)

La grève chez Total Mayotte se poursuit et risque de se durcir dans la semaine. El Anziz Hamidou, secrétaire général de l’ Union Départementale Force Ouvrière de Mayotte-UDFO, a indiqué dimanche soir à l’ AFP qu’aucune rencontre entre la direction et les syndicats n’a eu lieu depuis le dépôt de préavis. “Aujourd’hui, le directeur de Total Mayotte est allé sur le piquet des grévistes qui bloquent l’ entrée du dépôt des carburants à Longoni, au nord de l’île. Il a sermonné pour qu’ils arrêtent leur mouvement mais il n’ a pas été entendu”, a déclaré El Anziz Hamidou à l’ AFP.
Ce dernier a précisé que les deux parties campaient sur leur position et leurs exigences avant toute négociation. “C’est le statu quo : la direction exige la suspension de la grève avant toute négociation tandis que les syndicats réclament des pourparlers avant d’ envisager un arrêt du mouvement”, a ajouté le responsable syndical.
M. Hamidou a indiqué aussi que les syndicats étaient surpris d’ apprendre par les médias que la direction avait annoncé une rencontre entre les deux parties jeudi prochain.
“Pour nous, syndicat UDFO Mayotte et Fédération FO énergie de métropole qui nous soutient, jeudi prochain est trop loin. L’urgence s’impose vu la situation critique de pénurie de carburants dans les stations service qui ne sont plus approvisionnées par les camions citernes qui ne peuvent pas sortir du dépôt… Nous lançons un appel à la direction de Total de se mettre à la table de négociations sans préalable(s) dans l’ intérêt du service public et de la population.”, a insisté El Anziz Hamidou.

Tags : , , , ,