Posted On février 23, 2017 By In Non classifié(e) With 69 Views

Syrie, Irak, Libye: les principaux reculs de l’EI

Beyrouth, 23 fév 2017 (AFP)

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a pris le contrôle en 2014 de vastes régions en Irak et en Syrie mais a subi d’importants revers depuis.
Jeudi, des groupes rebelles pro-turcs ont annoncé avoir pris Al-Bab, dernier fief de l’organisation extrémiste sunnite dans la province d’Alep, dans le nord de la Syrie.
Les deux principaux bastions de l’EI, Mossoul en Irak et Raqa en Syrie, sont actuellement la cible d’attaques de forces soutenues par une coalition militaire internationale conduite par les Etats-Unis.
– Syrie –
– KOBANE: Cette ville kurde à la frontière turque est devenue un symbole de la lutte contre l’EI, chassé le 26 janvier 2015 après plus de quatre mois de combats menés par les forces kurdes, avec le soutien des raids de la coalition.
– PALMYRE: La cité antique est reprise le 27 mars 2016 par l’armée soutenue par la Russie et le Hezbollah libanais. Mais le 11 décembre, l’EI en a repris le contrôle. Les jihadistes ont détruit une partie des richesses archéologiques, classées au patrimoine mondial de l’humanité.
– MINBEJ: Les Forces démocratiques syriennes (FDS), coalition arabo-kurde soutenue par Washington, s’emparent en août 2016 de cette ville du nord aux mains de l’EI depuis 2014.
– JARABLOUS: Le 24 août 2016, des rebelles appuyés par la Turquie reprennent cette ville à la frontière turco-syrienne dans le cadre de l’opération “Bouclier de l’Euphrate”, pilotée par l’armée turque.
– DABIQ: Proche de la frontière turque, Dabiq, perdu par l’EI en octobre 2016, avait une portée symbolique pour les jihadistes car, selon une prophétie de l’islam, l’armée des musulmans doit y triompher face à des infidèles, que les combattants de l’EI assimilaient à la coalition.
– AL-BAB: Des groupes rebelles pro-turcs annoncent le 23 février 2017 avoir pris ce dernier fief de l’EI dans la province d’Alep. Depuis décembre, la ville était visée par une offensive des rebelles appuyés par la Turquie.
– BATAILLE DE RAQA: Le 5 novembre 2016, les FDS ont lancé une grande offensive, baptisée “Colère de l’Euphrate”, pour reprendre le bastion de l’EI. Le Pentagone a indiqué que les dirigeants de l’EI avaient commencé à quitter la ville, précisant que l’objectif de l'”isoler” était presque atteint.
– Irak –
– TIKRIT: A majorité sunnite, la ville est reprise le 31 mars 2015 par les forces irakiennes, avec l’implication de milices chiites et de la coalition.
– RAMADI: Chef-lieu de la province d’Al-Anbar et ville sunnite à 100 km à l’ouest de Bagdad, Ramadi est reconquise le 9 février 2016, tandis que la localité voisine de FALLOUJA, première ville irakienne capturée par l’EI en janvier 2014, tombe le 26 juin.
– QAYYARAH: Cette localité reprise en août 2016 par les forces irakiennes dispose d’une importante base aérienne qui va servir de tremplin pour la reconquête de Mossoul, à 60 km au nord.
– BATAILLE DE MOSSOUL: Le 17 octobre 2016, quelque 30.000 membres des forces fédérales soutenus par les frappes de la coalition lancent une vaste offensive pour reconquérir Mossoul. En trois mois, ils réussissent à reprendre la partie orientale de la ville. Le 19 février, les forces irakiennes ont lancé l’offensive pour reprendre Mossoul-Ouest.
– Libye –
– SYRTE: Le chef du gouvernement d’union nationale (GNA) a annoncé le 17 décembre 2016 la “libération” de Syrte, tout en affirmant que la guerre contre le terrorisme en Libye n’était “pas finie”. La ville avait été prise en juin 2015 par l’EI.

Tags : , , , ,