mines Tag

Le siège d'Areva, ancien fleuron français du nucléaire déjà au coeur du scandale Uramin, a fait mardi l'objet d'une perquisition dans le cadre d'une enquête sur une vente présumée douteuse d'uranium nigérien en 2011.Read More
Le siège d'Areva, ancien fleuron du nucléaire déjà au coeur du scandale Uramin, faisait l'objet d'une perquisition mardi dans le cadre d'une enquête sur une vente, présumée douteuse, d'uranium nigérien en 2011.Read More
Paris (AFP) Le siège d’Areva, ancien fleuron français du nucléaire déjà au coeur du scandale Uramin, a fait l’objet d’une perquisition mardi dans le cadre d’une enquête sur une vente, présumée douteuse, d’uranium nigérien en 2011. La perquisition, qui avait débuté le matin au siège de la société dans le quartier d’affaires parisien de La Défense, s’est terminée vers 21H00, d’après une source proche du dossier. Areva “confirme une perquisition” et “collabore étroitement avec la justice”, avait déclaré dans la journée le groupe, sans donner d’autres détails. Cette opération, réaliséeRead More
Une entreprise chinoise de négoce de métaux a déclaré jeudi avoir ouvert une enquête pour savoir si des enfants travaillent dans des mines congolaises qui la fournissent en cobalt, un composant crucial des smartphones et voitures électriques.Read More
Quelque 200 logements, supposés irradiés car construits avec des matériaux issus d'une ancienne mine d'uranium à Mounana, dans le sud-est du Gabon, doivent être détruits selon une décision d'Areva de 2011, l'ancien exploitant de la mine. Mais six ans plus tard, ils sont encore debout et toujours habités, a constaté l'AFP sur place.Read More
"On est tous malades! Au niveau de la santé, ils nous couillonnent !" : à 82 ans, Moïse Massala, géochimiste en retraite n'en finit plus de pester contre son ancien employeur, la Compagnie des mines d'uranium de Franceville (Comuf), filiale du groupe français Areva au Gabon.Read More
Mounana I (Gabon) (AFP) Quelque 200 logements, supposés irradiés car construits avec des matériaux issus d’une ancienne mine d’uranium à Mounana, dans le sud-est du Gabon, doivent être détruits selon une décision d’Areva de 2011, l’ancien exploitant de la mine. Mais six ans plus tard, ils sont encore debout et toujours habités, a constaté l’AFP sur place. Dans la cité “Rénovation” de Mounana, où étaient logés une grande partie des travailleurs de l’ancienne mine d’uranium exploitée entre 1958 et 1999 par la Compagnie des mines d’uranium de Franceville (Comuf, filialeRead More
Mounana (Gabon) (AFP) “On est tous malades! Au niveau de la santé, ils nous couillonnent !” A 82 ans, Moïse Massala, géochimiste en retraite n’en finit plus de pester contre son ancien employeur, la Compagnie des mines d’uranium de Franceville (Comuf), filiale du groupe français Areva au Gabon. Comme Moïse, des centaines d’anciens travailleurs gabonais de la réclament réparation – sans succès depuis douze ans – pour des maladies qu’ils estiment être liées à leur travail, dans la mine d’uranium exploitée entre 1958 et 1999 par le groupe nucléaire dansRead More
La toute-puissante entreprise étatique minière congolaise Gécamines a accusé lundi ses partenaires étrangers de "voler" la République démocratique du Congo, après avoir été elle-même mise en cause dans deux rapports par des ONG anglo-saxonnes.Read More
Le gouvernement guinéen a annoncé jeudi avoir levé plus de 20 milliards de dollars d'engagements pour financer un plan quinquennal de développement au cours d'une rencontre à Paris avec les partenaires publics et privés de la Guinée qui se poursuit vendredi.Read More