Posted On février 26, 2017 By In Non classifié(e) With 43 Views

Une journaliste soudanaise dit être ciblée par des islamistes radicaux

Khartoum, 26 fév 2017 (AFP)

Une journaliste soudanaise critique du gouvernement, Shamael al-Nur s’est plainte dimanche à l’AFP d’être la cible d’islamistes radicaux qui l’accusent d'”avoir insulté l’islam” dans l’une de ses chroniques.
L’organisation Reporters sans frontières (RSF) a exhorté “les autorités à faire tout le nécessaire pour (la) protéger (…) et condamner ces appels à la haine et à la violence”.
Shamael al-Nur a confié à l’AFP être devenue la cible d’islamistes radicaux et de certains médias après avoir critiqué l’action du gouvernement en matière de santé publique dans une chronique publiée le 2 février dans le quotidien indépendant el-Tayar.
Elle y dénonçait “l’obsession grandissante des régimes islamiques pour les questions de vertu et d’habillement des femmes plus que pour celles de santé ou d’éducation”.
“Il est facile de couper les dépenses de santé, mais bien plus difficile pour le ministère de la Santé de distribuer des préservatifs”, avait-t-elle poursuivi.
Selon cette journaliste de 36 ans, moins de 3% du budget du Soudan est alloué à la santé et à l’éducation.
Ce n’est pas la première fois que Shamael al-Nur rédige un article critique contre le gouvernement mais cette dernière chronique a provoqué une virulente campagne à son encontre.
“C’est parce que je suis une femme que les attaques ont gagné en intensité”, a-t-elle assuré à l’AFP dans les bureaux de son journal à Khartoum.
“Dans la société soudanaise, c’est problématique lorsqu’une femme commence à parler de ce genre de sujets ou critique des penseurs islamiques”, ajoute-t-elle, habillée d’une veste de cuir et d’un jean.
“Ce que Shamael al-Nur a écrit insulte l’islam et ses principales vertus”, a affirmé à l’AFP un imam radical de la capitale, Mohamed Ali al-Ghazouli. Il a porté plainte contre la journaliste pour “apostasie”, un chef d’accusation passible de la peine de mort au Soudan.
L’imam a même condamné les écrits de la journaliste lors de son sermon de la grande prière du vendredi dans une mosquée de Khartoum.
Shamael al-Nur a aussi dit avoir été ciblée par le rédacteur en chef du quotidien conservateur El-Sina, Mustafa al-Tayeb, également oncle du président soudanais Omar el-Béchir.
Son journal, El-Tayar, a en revanche, estimant que “Shamael al-Nur est une journaliste promise à un bel avenir”.

Tags : , , , ,