Posted On février 24, 2017 By In Non classifié(e) With 55 Views

Zaoralek au Soudan pour demander la libération d’un chrétien tchèque

Prague, 24 fév 2017 (AFP)

Le chef de la diplomatie tchèque Lubomir Zaoralek se rendra dimanche au Soudan pour discuter de la libération d’un chrétien tchèque, condamné à 24 ans de prison, a annoncé vendredi le ministère des Affaires étrangères à Prague.
“La libération de Petr Jasek est une priorité pour le ministre Zaoralek”, a écrit vendredi le ministère tchèque, dans un communiqué.
Jasek, 53 ans, un “missionnaire” selon la presse tchèque, est membre de l’Eglise fraternelle (Cirkev Bratrska), petite Eglise protestante tchèque.
Il a été condamné fin janvier par un tribunal soudanais, pour infiltration dans le pays sans visa, espionnage, prise d’images dans des zones militaires et incitation à la haine entre les communautés, selon son avocat.
La diplomatie tchèque a dénoncé à l’époque ce jugement qui n’était, selon elle, pas étayé par des faits.
“Pendant ses entretiens, le ministre oeuvrera pour le retour (de Jasek) en République tchèque”, lit-on aussi dans le texte.
M. Zaoralek rencontrera à Khartoum son homologue soudanais, Ibrahim Ghandour, et le président de l’Assemblée nationale du Soudan, Ibrahim Ahmed Omer.
Arrêté au Soudan en décembre 2015, Jasek avait été entre autres accusé à l’époque d’avoir cherché à rassembler des témoignages sur la discrimination des chrétiens dans ce pays à grande majorité musulmane, selon les médias de Prague.
Selon “Release International”, une ONG aidant les chrétiens persécutés dans le monde, M. Jasek avait été arrêté avec trois Soudanais, après avoir soutenu financièrement le traitement médical d’un étudiant du Darfour brûlé lors d’une manifestation.

Tags : , , , , ,