Nairobi (AFP)


Le Kenya sera candidat à l’organisation des Mondiaux-2023 d’athlétisme pour en devenir le premier hôte africain, a annoncé mardi le ministre kényan des Sports, Hassan Wario, à Nairobi.
« Nous avons montré que nous étions capables d’accueillir de plus petits événements, aujourd’hui, il est temps que nous accueillions de grandes compétitions », a lancé le ministre lors d’une réception organisée pour accueillir les athlètes médaillés aux Mondiaux-2017, revenus de Londres.
M. Wario faisait notamment référence aux Mondiaux des moins de 18 ans, que la capitale kényane a organisé en juillet, accueillant des athlètes de plus de 130 pays.
« Le Kenya est devenu la première nation africaine à remporter les Championnats du monde à Pékin en 2015 (il a remporté le classement des médailles), cela ne fait que confirmer que nous devons être le premier pays à amener les Mondiaux en Afrique », a encore dit le ministre.
Il a annoncé un plan de construction de trois grands stades à Nairobi, Mombasa et Eldoret, ainsi que sept autres plus petits dans d’autres parties du pays.
Récemment, le président de la Confédération africaine des athlètes, Kalkaba Malboum, avait appelé les pays africains à organiser des Mondiaux d’ici à 2025, affirmant que six d’entre eux, dont le Kenya, en étaient capables.
Les Mondiaux-2019 seront organisés à Doha (Qatar), tandis que l’édition 2021 aura lieu à Eugene (Oregon, Etats-Unis).