Posted On octobre 16, 2017 By In Non classifié(e) With 298 Views

Attentat au véhicule piégé en Somalie: des précédents meurtriers dans le monde

Paris, 16 oct 2017 (AFP)

L’attentat au camion piégé perpétré samedi à Mogadiscio, qui a fait au moins 276 morts et 300 blessés, est un des plus meurtriers depuis plus de trente ans dans le monde avec ce mode opératoire.
– Irak en 2016: 323 morts –
Le 3 juillet, une attaque suicide au minibus piégé, revendiquée par le groupe Etat islamique (EI), fait 323 morts dans une rue bondée du centre de Bagdad. L’énorme déflagration qui a provoqué des incendies dans plusieurs immeubles et échoppes a eu lieu à Karrada, un quartier commerçant majoritairement chiite de la capitale, très fréquenté avant les fêtes de la fin du mois de jeûne du ramadan.
– Irak en 2007: 400 morts –
Le 14 août, quatre camions piégés explosent dans les villages d’Al-Khataniyah et d’Al-Adnaniyah, essentiellement peuplés de membres de la communauté des Yézidis, dans la province de Ninive (nord). Ces attentats simultanés, vraisemblablement commis par des islamistes sunnites, font plus de 400 morts dans la pire attaque contre les civils depuis 2003.
– Indonésie en 2002: 202 morts –
Le 12 octobre, un kamikaze fait exploser une voiture bourrée de 1.100 kilos de TNT et de produits chimiques devant une discothèque du quartier touristique de Kuta, la principale station balnéaire de Bali. Simultanément, un homme avait actionné sa veste pleine d’explosif dans un restaurant tout proche. Au total, 202 personnes sont tuées et plus de 300 blessées. L’attaque est attribuée à la Jamaah Islamiyah (JI), un réseau islamiste d’Asie du Sud-Est lié à Al-Qaïda.
– Kenya et Tanzanie en 1998: 224 morts –
Le 7 août, deux véhicules piégés explosent quasi simultanément près des ambassades des Etats-Unis dans la capitale kényane Nairobi et à Dar es-Salaam, capitale économique de la Tanzanie, faisant 224 morts et plus de 5.000 blessés.
La déflagration dans le centre de Nairobi fait 213 morts et provoque des dégâts dans 40 immeubles environnants. A Dar es-Salaam, l’attentat fait onze morts et plus de 70 blessés, tous des passants. La bombe avait été placée dans un camion-citerne garé le long du mur d’enceinte.
Les deux attentats seront revendiqués par Al-Qaïda.
– Inde en 1993: 257 morts –
Le 12 mars, 257 personnes sont tuées et un millier blessées à Bombay dans une vague d’attentats qui frappe divers points de la capitale économique. La Bourse, les bureaux d’Air India, des hôtels de luxe, un autobus et des centres commerciaux sont la cible d’une dizaine d’explosions, dont plusieurs provoquées par des voitures piégées.
Ces attentats, les plus meurtriers de l’histoire du pays, auraient été planifiés par la pègre musulmane voulant se venger après des affrontements entre hindous et musulmans qui avaient fait plus d’un millier de morts quelques mois plus tôt.
– Liban en 1983: 299 morts –
Le 23 octobre, 241 Marines américains sont tués dans un attentat au camion piégé contre leur base à l’aéroport de Beyrouth. Le même jour, un immeuble abritant des militaires français, le Drakkar, est la cible d’un attentat similaire qui fait 58 victimes parmi les parachutistes français.
Mandatés par l’ONU, les soldats américains et français devaient faire respecter la paix civile au Liban dans le cadre d’une Force multinationale de sécurité.
Le double attentat sera attribué au mouvement islamiste chiite libanais Hezbollah et à l’Iran.

Tags : , ,