Posted On septembre 23, 2017 By In Non classifié(e) With 463 Views

Burkina: 2 militaires blessés dans l’explosion de leur véhicule

Ouagadougou, 23 sept 2017 (AFP)

Au moins deux militaires burkinabè ont été blessés samedi dans le nord du Burkina Faso, lorsque leur véhicule de patrouille a sauté sur un engin explosif artisanal, a-t-on appris de source sécuritaire.
“Un véhicule militaire a sauté ce matin sur la route de Djibo (nord), après avoir roulé sur un engin explosif improvisé”, a indiqué à l’AFP cette source sécuritaire.
“Au moins deux soldats ont été blessés”, a-t-il ajouté. Une autre source sécuritaire a parlé de “4 à 6 blessés légers”.
Le véhicule, qui transportait des éléments du Groupement des forces antiterroristes (Gfat), se rendant sur le camp de réfugiés maliens à Mental, dont le poste de sécurité a été incendié dans la nuit de vendredi à samedi, a expliqué un responsable administratif joint à Djibo. Cette attaque du camp de réfugiés, menée par des “individus armés et non identifiés”, n’a occasionné “que des dégâts matériels”, a-t-il dit.
Frontalier du Mali et du Niger, le nord du Burkina est le théâtre d’attaques jihadistes régulières depuis 2015.
Trois personnes, dont un imam, ont été tuées à la mi-septembre par des individus armés et non identifiés dans deux localités du nord du Burkina, près de la frontière malienne.
Le 18 août, trois militaires burkinabè avaient été tués à Inata, dans le nord du pays, lorsque leur véhicule de patrouille a sauté sur “un engin improvisé.
Ansarul Islam, un groupe jihadiste actif dans le nord du Burkina Faso, avait revendiqué plusieurs attaques contre l’armée burkinabè ces derniers mois, dont une qui a fait 12 morts dans les rangs des militaires en décembre 2016.
Le 13 août dernier, un commando de deux assaillants a tué 19 personnes et fait 21 blessés en plein coeur de Ouagadougou, après une précédente attaque dans la capitale qui a fait 30 morts et 71 blessés.
L’attaque, qui n’a jusqu’ici pas été revendiquée, a été perpétrée par deux assaillants armés de kalachnikovs. Ces assaillants n’ont pas été identifiés.

Tags : , ,