Ouagadougou, 25 juil 2017 (AFP)

Cinq personnes ont été tuées lors d’une « série d’attaques » menées par des jihadistes présumés dans la nuit de lundi à mardi dans trois localités du nord du Burkina Faso frontalier du Mali, selon des sources locale et sécuritaire.
Des ratissages de la gendarmerie et de l’armée étaient en cours mardi dans la province, selon des habitants. Le nord du Burkina, frontalier du Mali et du Niger, est le théâtre d’attaques jihadistes régulières depuis le premier trimestre 2015.