Yaoundé, 8 nov 2017 (AFP)

Deux gendarmes camerounais ont été tués mardi soir par « des terroristes sécessionnistes » à Bamenda (nord-ouest), l’un des épicentres de la contestation anglophone, a appris l’AFP mercredi auprès du porte-parole du gouvernement, portant à trois le nombre de gendarmes abattus dans cette région en deux jours.
« Les terroristes sécessionnistes ont tué deux gendarmes cette nuit à Bamenda » a affirmé mercredi à l’AFP le porte-parole, Issa Tchiroma Bakary, également ministre de la Communication, soulignant que les assaillants ont abattu les gendarmes « avec des armes de guerre » et se sont enfuis en emportant les armes des victimes.