Posted On octobre 1, 2017 By In Non classifié(e) With 431 Views

Cameroun: trois prisonniers abattus dans le nord-ouest anglophone

Buéa (Cameroun), 1 oct 2017 (AFP)

Trois prisonniers ont été abattus et trois autres blessés lors d’une tentative tentative d’évasion dimanche de la prison de Kumbo, dans la région du Nord-Ouest anglophone du Cameroun, en marge de la proclamation symbolique de l'”indépendance” des régions anglophones, a appris l’AFP.
Les prisonniers “ont voulu profiter de la mobilisation des forces de sécurité pour contrer les sécessionnistes, pour s’enfuir”, a déclaré à l’AFP par téléphone une source proche des autorités du Nord-Ouest. Cette information a été confirmée à l’AFP par une source sécuritaire de la région, sous couvert d’anonymat.
Les pensionnaires du pénitencier de Kumbo “ont incendié la prison afin de s’échapper mais ils ont été rattrapés par les gardiens”, selon la source proche des autorités.
Les autres détenus, selon la même source, ont été transférés à Bamenda, le chef-lieu du Nord-Ouest.
Dimanche, jour anniversaire de la réunification officielle des parties anglophone et francophone du Cameroun, le 1er octobre 1961, les séparatistes anglophones ont proclamé symboliquement l’indépendance des deux régions anglophones du pays.
Le scénario de cette “indépendance” est catégoriquement rejeté par Yaoundé qui a déployé d’importantes forces de sécurité ce week-end dans les deux régions – sur les dix que compte le pays.
Depuis novembre 2016, la minorité anglophone, qui représente environ 20% des 22 millions de Camerounais, proteste contre ce qu’elle appelle sa “marginalisation” dans la société.
Certains anglophones exigent le retour au fédéralisme, tandis qu’une minorité réclame la partition du Cameroun. Deux scénarios que refuse Yaoundé.

Tags : , ,