AUS

Sydney (AFP) Le géant minier anglo-australien Rio Tinto et deux de ses ex-dirigeants ont été inculpés par les autorités américaines pour avoir dissimulé l’étendue du fiasco d’un investissement en 2011 dans des mines au Mozambique. Le deuxième groupe minier mondial, qui a promis mercredi de se défendre “vigoureusement”, a annoncé de son côté un accord avec le gendarme financier britannique, la Financial Conduct Authority (FCA), au sujet du même dossier. Rio Tinto a écopé dans ce cadre d’une amende de 27,35 millions de livres (36 millions de dollars) pour atteinteRead More