Lire l'article complet>>"/>

Posted On juillet 21, 2020 By In _news-slider, Nouvelles With 0 Views

Crise Ethiopie – Egypte : sommet de l’Union africaine sur la médiation Afewerki

La crise internationale qui a explosé en Afrique de l’Est à cause du Grand barrage de la Renaissance, la centrale voulue par le gouvernement d’Addis-Abeba, qui est en cours de construction sur le territoire éthiopien, sur le Nil Bleu, pour fournir de l’électricité aux populations locales, pourrait trouver une heureuse conclusion. Un règlement qui, une fois achevé, conduira à la construction de la plus grande centrale hydroélectrique du continent africain.

La crise est née en raison de la forte opposition de l’Egypte et du Soudan, les deux pays qui se trouvent en aval du Nil Bleu craignant que le barrage n’entraîne une diminution des débits d’eau sur leur territoire. Mais, comme nous le disions, après des semaines de tension, il semble qu’une fenêtre d’opportunité s’ouvre maintenant.

L’Union africaine, après l’encourageante médiation du président érythréen, Isayas Afwerki, a repris ses efforts en convoquant le mardi 21 juillet une réunion en ligne entre tous les pays concernés, l’Égypte, le Soudan et l’Éthiopie, précisément pour trouver une entente commune. L’eau, qui est une ressource précieuse pour tous, devrait pouvoir être utilisée par l’Éthiopie afin de ne pas causer de dommages aux autres pays frères. Et cette garantie devrait être suffisante pour débloquer toute l’affaire. Nous verrons dans les prochaines heures.

James Crowe