Posted On septembre 29, 2017 By In Non classifié(e) With 480 Views

Deux dignitaires tribaux assassinés en Libye

Tripoli, 29 sept 2017 (AFP)

Deux dignitaires d’un des plus importants clans libyens ont été tués vendredi dans le centre du pays, où ils étaient en mission de bons offices, selon des sources tribales locales.
Le conseil social des tribus des Werfalla a annoncé sur sa page Facebook l’assassinat du “cheikh Abdallah Nattat, chef du comité de réconciliation, du cheikh Khamis Isbaga et de leur deux accompagnateurs”.
Les quatre hommes rentraient dans leur ville de Bani Walid, à environ 180 km au sud-est de Tripoli, après avoir effectué une mission de réconciliation entre des tribus à Mizda, à environ 180 km au sud de Tripoli.
Selon la presse libyenne, leur véhicule a été criblé de balles par l’arrière.
Le gouvernement libyen d’union nationale (GNA) a dénoncé cet acte, qui n’a pas été immédiatement revendiqué. Le GNA a affirmé avoir demandé au ministère de l’Intérieur afin d’ouvrir “immédiatement une enquête” pour rechercher, appréhender et juger les auteurs de ce “crime ignoble”.
De son côté, le Parlement libyen élu, siégeant dans l’est du pays, a décrit l’assassinat des dignitaires tribaux comme “un acte terroriste lâche”.
Les tribus formant le clan des Werfalla -numériquement important dans l’ouest de la Libye- sont basées à Bani Walid, la dernière ville à avoir soutenu l’ex-dictateur Mouammar Kadhafi lors de la révolte armée qui a mis fin à son régime en 2011.
Le chaos qui règne en Libye depuis la chute de Kadhafi a gelé le processus de transition politique, divisé le pays et placé la population à la merci des rivalités tribales et régionales ainsi que des nombreuses milices.

Tags : , ,