Posted On avril 11, 2017 By In Non classifié(e) With 415 Views

Deux Turcs enlevés dans le sud du Nigeria (police)

Port Harcourt (Nigeria), 11 avr 2017 (AFP)

Deux Turcs travaillant pour une société de construction ont été enlevés par des inconnus dimanche dans leur hôtel dans la région pétrolifère du sud du Nigeria, a annoncé mardi la police nigériane.
“Deux ressortissants turcs travaillant pour une entreprise de construction dans la zone du gouvernement local d’Onna ont été enlevés dimanche dans leurs chambres d’hôtel”, a précisé à l’AFP un porte-parole de la police, Chukwu Okechukwu.
La zone de Onna est une subdivision de l’Etat d’Akwa Ibom, situé dans la région pétrolifère du delta du Niger.
Selon ce porte-parole, les deux hommes, travaillant pour la société BKS Construction basée à Onna, ont été enlevés dans leur hôtel dans la ville d’Eket, où se trouve par ailleurs le siège de Mobil, filiale nigériane du groupe pétrolier et gazier américain ExxonMobil.
Aucun groupe n’a pour l’instant revendiqué ces enlèvements.
Le porte-parole a précisé qu’une opération de police était en cours pour retrouver les deux ressortissants turcs.
En janvier dernier, un enseignant turc avait été kidnappé dans une école à la périphérie de la capitale économique nigériane Lagos, en compagnie de deux employés de l’école et cinq étudiants, selon la police. Ils avaient tous été libérés deux semaines plus tard.
Les attaques contre les infrastructures pétrolières et enlèvements contre rançon visant les compagnies pétrolières, menées par des groupes rebelles, étaient nombreuses dans cette région du delta du Niger jusqu’à ce qu’un accord soit trouvé avec le gouvernement et une amnistie décrétée en 2009. A l’époque, la majorité des victimes de ces kidnappings étaient finalement libérées saines et sauves.
En 2016, la région a été le théâtre d’une résurgence de ces attaques, qui ont entraîné un manque à gagner évalué entre 50 et 100 milliards de dollars en 2016 et réduit la production d’un million de barils par jour, selon le gouvernement.
Ces groupes rebelles armés revendiquent un meilleur partage des revenus, une autonomie politique régionale ou la dépollution des sites.
Mais le nombre d’attaques a nettement baissé ces derniers mois grâce notamment à des efforts de pacification du gouvernement nigérian.
Cette grande région du delta du Niger est le moteur économique du Nigeria, principal producteur pétrolier du continent africain avec l’Angola.

Tags : , , ,