Nairobi, 12 août 2017 (AFP)

L’opposition kényane a averti samedi qu’elle ne renoncerait pas à obtenir la proclamation de son candidat Raila Odinga comme vainqueur de la présidentielle, après l’annonce officielle vendredi de la réélection du sortant Uhuru Kenyatta qui a provoqué des émeutes dans des bastions de l’opposition.
« Nous ne nous laisserons pas intimider, nous ne renoncerons pas », a déclaré Johnson Muthama, un haut responsable de la coalition politique Nasa, dans une conférence de presse, décrivant la répression des émeutes par la police comme une tentative « de soumettre » l’opposition.