Jérusalem, 10 juil 2017 (AFP)

Le président rwandais Paul Kagame a déclaré lundi chercher à développer le commerce et la coopération avec Israël, lors d’une visite à Jérusalem, nouveau signe d’un réchauffement des relations entre l’Etat hébreu et l’Afrique.
En juillet 2016, le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’était rendu dans quatre pays africains, dont le Rwanda, et a assisté en juin dernier à un sommet des dirigeants ouest-africains au Liberia.
« Israël continue à accroître ses engagements en Afrique. C’est une tendance très positive », a ajouté le président rwandais qui a rencontré M. Netanyahu et le président israélien Reuven Rivlin.
M. Kagame a affirmé que la coopération entre Israël et les nations africaines avait « fleuri dans de nombreux domaines », dont la technologie, l’agriculture, l’énergie et la sécurité. « Nous avons hâte de renforcer notre coopération avec Israël ».
M. Netanyahu a pour sa part tenu à souligner les « grands liens » unissant les deux pays. « Nous, qui avons connu le plus grand holocauste de l’histoire, vous, qui avez connu peut-être l’un des plus récents ».
« Vous êtes le pont indispensable pour nous pour faire notre retour en Afrique, pas à pas », a-t-il ajouté.
Les dirigeants africains ont longtemps été en froid avec l’Etat hébreu, notamment sur la question palestinienne.
Avec ses visites en Afrique, M. Netanyahu a cherché à renforcer les liens avec l’Afrique, susceptible de le soutenir dans les institutions internationales, où Israël est vivement critiqué pour l’occupation des Territoires palestiniens.