Kinshasa, 12 mai 2017 (AFP)

Une épidémie de fièvre hémorragique Ebola s’est déclarée dans le nord-est de la République démocratique du Congo, où elle a fait trois morts depuis le 22 avril, a annoncé vendredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un communiqué.
Selon l’OMS, l’épidémie touche une zone de forêt équatoriale dans la province du Bas-Uélé, frontalière de la Centrafrique.
La dernière épidémie de virus Ebola en RDC remonte à 2014. Rapidement circonscrite, elle avait fait officiellement 49 morts.
Dans une déclaration faite à la télévision publique, le Ministre de la santé congolais Oly Ilunga a confirmé la survenue de la maladie tout en appelant la population « à ne pas céder à la panique ».
La RDC « vient de prendre toutes les dispositions utiles pour riposter promptement et efficacement à cette nouvelle épidémie de la maladie à virus Ebola », a-t-il ajouté.
L’OMS indique qu’elle « travaille en étroite collaboration » avec les autorités congolaises « pour faciliter le déploiement des matériels de protection et du personnel sur le terrain afin de renforcer la surveillance épidémiologique et contrôler très rapidement l’épidémie » qui s’est déclarée dans une zone difficile d’accès.