Nairobi, 18 oct 2017 (AFP)

L’un des huit membres de la commission électorale kényane a annoncé sa démission mercredi, accusant ses collègues de partialité politique et affirmant que la commission ne pouvait garantir une élection présidentielle crédible.
« La commission dans son état actuel ne peut certainement pas garantir une élection crédible le 26 octobre 2017. Je ne veux pas faire partie d’une telle parodie », a affirmé Roselyn Akombe dans un communiqué daté de New York.