Nairobi, 30 oct 2017 (AFP)

Le président kényan, Uhuru Kenyatta, proclamé vainqueur lundi de la présidentielle du 26 octobre, a estimé que cette victoire était une « nouvelle confirmation » de la volonté du peuple, en référence à sa réélection au scrutin du 8 août, ensuite invalidée en justice.
« Ce n’est rien de plus qu’une nouvelle confirmation de (la) volonté » des électeurs, a déclaré M. Kenyatta, 56 ans, après avoir été déclaré vainqueur avec 98,26% des voix. Il a dit s’attendre à ce que ce résultat soit à nouveau contesté en justice, mais a promis de respecter le cadre légal.