Lire l'article complet>>"/>

Posted On mars 21, 2020 By In _news-slider, Nouvelles With 0 Views

La Guinée au vote dans l’ordre et la tranquillité

Conakry – Un appel très sérieux du principal parti d’opposition guinéen aux forces armées dans une tentative désespérée d’empêcher les élections de demain et de subvertir la démocratie dans le pays. Dans un appel public qui a également été diffusé sur les réseaux sociaux, Cellou Dalein Diallo, dirigeant de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), s’est adressé directement aux dirigeants des forces armées guinéennes pour tenter de les persuader de révoquer le gouvernement en place.

Le discours de Diallo était sérieux, mais il montre aussi le sens de son désespoir face à un pays qui s’achemine pacifiquement vers le vote par référendum dans lequel la nouvelle constitution guinéenne sera approuvée pour la première fois dans l’histoire de ce pays.  Heureusement, ni les places ni les forces armées ne semblent avoir écouté l’appel fou de Diallo. Une preuve de la maturité de la démocratie guinéenne qui semble s’orienter vers la suite de l’invitation du Président Alpha Condé à une confrontation démocratique et pacifique entre les parties et à se rendre aux urnes pour exprimer pacifiquement la volonté de chacun.  Dans un discours à la nation, le président Condé a rappelé à ses concitoyens que la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a accepté toutes les suggestions de la CEDEAO, l’organisation de l’Union africaine, et de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) et que le vote de demain se déroulera selon les garanties démocratiques les plus larges pour le pays.

(Associated Medias)