Posted On octobre 4, 2017 By In Non classifié(e) With 356 Views

La lutte antiterroriste n’est pas une excuse pour torturer, souligne une ONG

Tunis, 4 oct 2017 (AFP)

L’organisation mondiale contre la torture (OMCT), dont le conseil exécutif était réuni à Tunis mercredi, a souligné que la lutte contre le terrorisme à travers le monde n’était pas une excuse pour recourir à la torture.
“Aucune circonstance ne peut justifier le recours à la torture”, a souligné l’avocate pakistanaise Hina Jilani, présidente de l’OMCT, coalition internationale d’associations luttant contre la torture.
“Un terroriste, tout comme un criminel de droit commun ou un innocent happé dans le système de la justice pénale ont le droit d’être protégés contre la torture”, a-t-elle déclaré à l’AFP.
Au contraire, “lutter contre les menaces à la sécurité avec brutalité nourrit le terrorisme”, a conclut l’OMCT, déplorant le déclin de l’engagement contre la torture y compris en Europe et en Amérique du Nord, et la situation de plus en plus alarmante selon le réseau international en Turquie, aux Philippines ou encore en Egypte.
L’OMCT, qui se réunissait pour la première fois en Tunisie où la torture a longtemps été une réalité tabou, a salué les progrès de ce pays “moteur” dans la région pour la lutte contre la torture, tout en soulignant le travail encore nécessaire pour arriver à la fin de l’impunité.
Si l’instance chargée d’établir la vérité sur les dictatures tunisiennes a décompté plus de 10.000 cas de torture entre 1955 et 2013, le vent démocratique qui a soufflé depuis 2011 n’a pas balayé cette pratique: l’OMCT a indiqué avoir aidé 200 victimes directe de la torture depuis 2013.
“Nous avons fait passer très clairement notre message (aux autorités, NDLR). Nous reconnaissons les progrès effectués, et nous ne voulons pas les sous-estimer, mais nous leur avons néanmoins fait part de nos inquiétudes sur ce qui est fait pour s’assurer de l’application” des lois contre la torture, a indiqué Mme Jilani.
L’organisation a indiqué lancer une campagne pour mobiliser la société civile, et se pencher sur le cas des migrants, dont nombre ont fait état de traitements inhumains aux mains de passeurs.

Tags : , , ,