Posted On novembre 7, 2017 By In Non classifié(e) With 455 Views

La Tunisie se dote d’une cinémathèque nationale

Tunis, 7 nov 2017 (AFP)

La Tunisie a officiellement lancé mardi sa cinémathèque nationale, un projet attendu de très longue date par les cinéphiles qui vise à sauvegarder le patrimoine cinématographique pour les générations futures.
“C’est un grand jour pour les cinéastes et pour le cinéma tunisien. C’est un moment de bonheur qu’on attendait depuis 60 ans”, a déclaré lors d’une conférence de presse à Tunis Hichem Ben Ammar, directeur artistique de la cinémathèque tunisienne.
Malgré des moyens financiers “modestes”, cette institution “va nous permettre d’agir maintenant pour sauvegarder les films et préserver la mémoire”, s’est-il réjoui.
Pour M. Ben Ammar, également réalisateur et producteur, cette cinémathèque “va permettre aux jeunes de s’approprier la mémoire et de connaître les films du passé pour avoir des repères”, et aux cinéastes de “définir (…) leur écriture par rapport aux films du passé”.
L’organisme –rattaché au Centre national du cinéma et de l’image– se voit confier pour commencer le fonds cinématographique de la bibliothèque nationale.
Sauvegarder la mémoire cinématographique n’est pas une tâche aisée, d’autant que la plupart des films se trouvent dans des laboratoires à l’étranger qui ont saisi les négatifs parce qu’ils n’avaient pas été payés, a expliqué M. Ben Ammar.
“Le cinéma tunisien souffre de ce problème parce que soit les négatifs sont mal conservés donc il faut les préserver, soit ils sont bien conservés à l’étranger et il faut les récupérer; cela va prendre un peu de temps parce que nous n’avons pas les moyens pour aller payer”, a-t-il admis.
Présent à cette conférence, Férid Boughedir, l’un des plus importants réalisateurs tunisiens, a souligné que “nous ne pouvons pas construire un cinéma tunisien si on ignore ce qui a été fait”.
Cette cinémathèque “va donner des armes aux jeunes pour construire à partir (…) de tout ce qui a été fait”, a-t-il affirmé à l’AFP.
Ce lancement coïncide avec la 28e édition des Journées cinématographiques de Carthage, festival réservé aux réalisateurs arabes et africains.

Tags : , ,