Le Caire, 8 avr 2017 (AFP)

Le secrétaire général de la Ligue arabe a appelé samedi à « calmer l’escalade » en Syrie, au lendemain d’une frappe inédite des Etats-Unis qui a visé une base de l’armée de Bachar al-Assad en représailles à une attaque chimique présumée.
Les Etats-Unis ont frappé vendredi à l’aube une base de l’armée syrienne, en réponse à une attaque chimique présumée imputée au régime syrien contre la localité rebelle de Khan Cheikhoun (nord-ouest), qui a fait mardi au moins 87 morts.
« La Ligue refuse les tentatives des puissances régionales et internationales d’engager des luttes politiciennes sur les corps des Syriens, au détriment de la souveraineté syrienne », a indiqué à des journalistes le chef de l’institution panarabe basée au Caire, Ahmed Aboul Gheit, sans nommer les puissances concernées.
« Nous appelons toutes les parties à calmer cette escalade dangereuse que nous suivons, et qui vise à maximiser les gains politiques, sans préoccupation réelle pour la souffrance du peuple » syrien, a-t-il ajouté.
Vers 03h40 locales vendredi (00h40 GMT), 59 missiles de croisière Tomahawk ont été tirés par deux navires américains en Méditerranée, vers la base aérienne syrienne d’al-Chaayrate.
L’agence de presse officielle syrienne Sana a fait état de la mort de neuf civils, dont des enfants, dans des villages environnants.