Washington, 10 nov 2017 (AFP)

Le Fonds monétaire international (FMI) a conclu un accord de principe avec la Mauritanie pour fournir à ce pays un crédit de 162,8 millions de dollars sur trois ans pour appuyer un programme de réformes économiques, selon un communiqué vendredi.
Cet accord, conclu après une mission du FMI à Nouakchott du 25 septembre au 6 octobre, est subordonné à l’approbation du conseil d’administration du Fonds prévu en décembre.
Les réformes économiques qui seront entreprises « visent à favoriser une croissance inclusive et diversifiée (…), à maintenir la stabilité macroéconomique, à rétablir la viabilité de la dette et à réduire la pauvreté », a dit le FMI.
La Mauritanie doit « assainir ses finances publiques » afin de renforcer la viabilité de la dette, tout en créant l’espace budgétaire nécessaire pour augmenter les dépenses sociales et l’investissement dans les infrastructures.
Les autorités doivent mettre en place « un marché des changes compétitif et un cadre modernisé de politique monétaire ».
Elles doivent renforcer la supervision bancaire, améliorer le climat des affaires et développer le dispositif de sécurité sociale, a poursuivi le FMI.