Posted On septembre 27, 2017 By In Non classifié(e) With 1506 Views

Le Liban et l’Egypte vont suspendre les vols vers le Kurdistan irakien

Beyrouth, 27 sept 2017 (AFP)

Les compagnies nationales aériennes du Liban et d’Egypte ont annoncé mercredi la suspension à partir de vendredi de leurs vols à destination d’Erbil, la capitale du Kurdistan irakien, à la demande des autorités de Bagdad.
Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a menacé lundi d’interdire tous les vols internationaux vers le Kurdistan, si les autorités de cette région autonome refusaient de remettre le contrôle de leurs aéroports au gouvernement central à Bagdad.
Cette mise en garde est intervenue au lendemain d’un référendum d’indépendance organisé au Kurdistan irakien et rejeté par le pouvoir central à Bagdad.
La compagnie libanaise Middle East Airlines (MEA) va “suspendre à partir de vendredi tous les vols de et vers Erbil, à la demande de l’aviation civile irakienne réclamant l’interruption des vols internationaux”, a indiqué à l’AFP son PDG, Mohamad El-Hout.
Pour quitter le Kurdistan, “les Libanais pourront transiter par les aéroports de Bagdad, Bassora (sud) ou Najaf (centre)”, a-t-il précisé.
La compagnie nationale EgyptAir a également annoncé dans un communiqué la suspension de ses liaisons avec Erbil.
Deux aéroports fonctionnent au Kurdistan, l’un à Erbil et l’autre à Souleimaniyeh. Outre la compagnie nationale irakienne, plusieurs compagnies internationales, notamment iranienne, turque, jordanienne et allemande, assurent des liaisons régulières.
En réaction aux menaces de Bagdad, le ministre des Transports du Kurdistan, Mawloud Bawah Mourad, a souligné mercredi que les aéroports d’Erbil et de Souleimaniyeh avaient été construits avec l’argent de la région autonome.

Tags : , ,