Lire l'article complet>>"/>

Posted On novembre 24, 2022 By In _news-slider, Nouvelles With 0 Views

Le Mozambique dans le club des grands exportateurs de gaz, le président Niusy s’ouvre à de nouveaux projets

Lors de l’inauguration à Pemba, le président Nyusi a expliqué que “les conditions économiques et temporelles, ainsi que les capacités technologiques, sont réunies pour autoriser de nouveaux projets énergétiques”. Le premier gaz liquéfié corallien flottant, exploité par Eni, est destiné à l’Europe.

Président Nyusi – Eni Coo Brusco

Par Robert Crowe

Prêt à occuper son siège de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies en janvier prochain, le Mozambique franchit dès aujourd’hui une nouvelle étape importante en devenant définitivement l’un des principaux acteurs mondiaux du gaz naturel liquéfié (GNL). Dans le nord du pays, à Pemba, le président mozambicain Filipe Nyusi a inauguré la plateforme FLNG Coral South, la première à explorer les vastes réserves découvertes dans le bassin de Rovuma, dans la province de Cabo Delgado. De plus, M. Nyusi a déclaré qu’il était prêt, avec Eni, le géant italien de l’énergie qui a été le premier à exploiter les gisements mozambicains, à lancer de nouvelles activités de recherche et d’extraction ainsi que la production d’énergie par biocarburant.

Nous sommes convaincus, a déclaré le président Nyusi, que les conditions économiques et temporelles, ainsi que les capacités technologiques, sont réunies pour autoriser de nouveaux projets énergétiques. En effet, nous avons démontré qu’il est possible de travailler ici dans un environnement stable, transparent et fiable”.

Exploitée par la multinationale italienne ENI, la plateforme Coral South est la première au monde à explorer le gaz naturel en eaux très profondes. Sa mise en service contribuera à combler le déficit énergétique dont souffrent les marchés mondiaux, en particulier en Europe. Il convient de noter à cet égard que le premier gaz liquéfié provenant du gnl flottant Coral, exploité par Eni, est destiné à l’Europe.

Après avoir inauguré le projet, le président Filipe Nyusi a expliqué que le lancement du FLNG Coral South est le résultat clair d’une excellente coopération entre ENI et ses partenaires, à savoir EXXONMOBIL des États-Unis, KOGAS de Corée du Sud, GALP du Portugal, CNPC de Chine et ENH du Mozambique.

Après avoir souligné que le projet mozambicain est le troisième plus important au monde, il a expliqué que “le Mozambique occupera une place importante dans le domaine du GNL dans le cadre de la transition énergétique et que le modèle mozambicain deviendra une étude de cas”. En effet, M. Nyusi a mentionné que l’Asie aura besoin de gaz et surtout de GNL, que les États-Unis devront revoir leurs plans énergétiques, et qu’il y aura encore beaucoup de demande de gaz à court terme. Passant ensuite aux chiffres, le président Nyusi a souligné que le Mozambique pourrait exporter 83 milliards de mètres cubes d’ici 2025 et qu’il pourrait devenir le premier exportateur de gaz au monde d’ici 2050.

L’homme d’État mozambicain a ensuite souligné que la plateforme FLNG Coral South fait partie des plans de développement approuvés pour la zone 04 du bassin sédimentaire de Rovuma, qui comprend un autre développement composé de deux modules de liquéfaction à terre.  Au total, la zone 04 a une capacité combinée de plus de 15 millions de tonnes par an, soit cinq fois plus que le développement inauguré aujourd’hui.

Filipe Nyusi a également rappelé dans son discours inaugural qu’il y a plus de six ans, le projet FLNG Coral South représentait la conception d’une technologie presque nouvelle, étant le troisième projet au monde de même nature après celui de la Malaisie et le projet Prelude de Shell en Australie.

En 2017, elle s’est distinguée comme le seul pays au monde à avoir mûri la décision d’investir dans le secteur du gaz naturel liquéfié (GNL). Cette réalité a cimenté les bonnes attentes et augmenté les indices de confiance sur l’évolution de l’économie mozambicaine. Le président mozambicain a également déclaré qu’avec l’acte d’aujourd’hui, le pays a marqué un jour mémorable pour ses plus de 30 millions d’habitants dans un long voyage qui a commencé en juin 2006.

M. Nyusi, qui, il y a dix jours, avait annoncé, dans une communication à la nation et au monde, le début des exportations de gaz, a déclaré aujourd’hui qu’avec le lancement du projet FNLG, tous les doutes sur la capacité du pays à recevoir des investissements de plusieurs milliards de dollars ont été dissipés.  En effet, la plateforme Coral South représente un investissement de sept milliards de dollars.

ENI, l’opérateur gestionnaire du FLNG Coral South représenté par Coo Guido Brusco, estime que l’entreprise inaugurée aujourd’hui constitue un point de référence pour l’industrie du gaz et projettera le Mozambique sur la scène mondiale du GNL, ouvrant la voie à une transformation profonde de l’économie du pays grâce au développement des ressources gazières, une contribution importante à la sécurité et à la diversification de l’offre de ce produit sur le marché européen. C’est pourquoi depuis Pemba ENI se déclare prêt pour un nouveau projet, et les conditions semblent favorables. Désormais, le monde voit le Mozambique comme un pays où même les rêves des grandes entreprises peuvent se réaliser.

(Associated Medias) – Tous droits réservés