Khartoum, 19 mai 2017 (AFP)

Le président soudanais Omar el-Béchir, sous le coup d’un mandat d’arrêt international pour génocide, a décidé de ne pas se rendre au sommet des dirigeants arabes et musulmans à Ryad avec le président américain Donald Trump, a annoncé vendredi l’agence soudanaise Suna.
« Le président Omar el-Béchir s’est excusé auprès du roi Salmane d’Arabie de ne pas pouvoir assister au sommet de Ryad », a indiqué l’agence en citant un communiqué de la présidence.