Monrovia (AFP)


La Cour suprême a suspendu lundi le processus électoral au Liberia, à la veille du second tour prévu de la présidentielle entre l’ex-star du foot George Weah et le vice-président Joseph Boakai, sans fixer de nouvelle date au scrutin.
Il est interdit à la Commission électorale nationale (NEC) de “tenir le second tour de l’élection jusqu’à ce qu’elle ait examiné les recours” pour fraude présumée sur l’organisation du premier tour, a déclaré lors d’une audience très attendue le président de la Cour suprême Francis Korkpor.