Lire l'article complet>>"/>

Posted On août 17, 2022 By In _news-slider, Nouvelles With 0 Views

Mozambique: réaction positive de la communauté internationale aux réformes lancées par le président Nyusi

Le programme de mesures d’accélération économique (PAE), a déclaré Simone Santi, présidente d’Eurocam, “a un impact positif sur l’environnement des affaires au Mozambique”. Premier investisseur européen avec Eni, Total, Saipem, Galp, Technip, Van Horn, Kenmare, Merx, Bolloré et MSC.

Simone Santi

par Giulio Talarico

Les principaux investisseurs internationaux au Mozambique ont salué les réformes économiques et sociales annoncées par le président Filipe Nyusi le 9 août 2022 avec le lancement du Programme de mesures d’accélération économique (PAE). Une vaste activité de réforme fondée sur un ensemble de 20 mesures s’est concentrée sur deux domaines, à savoir les mesures de relance budgétaire et économique et les mesures visant à améliorer l’environnement des affaires par la transparence administrative, l’amélioration de la gouvernance et l’accélération des projets d’infrastructure stratégiques.
Comme nous l’avons dit, le consensus international était unanime. Le représentant du FMI a fait valoir que le plan lancé par le gouvernement mozambicain était ambitieux mais conforme aux indications données et à la confiance placée dans le pays. Le président d’Eurocam (l’association des entrepreneurs européens au Mozambique, qui représente les plus grands investisseurs internationaux dans le pays) a déclaré que les entrepreneurs européens étaient satisfaits du paquet de réformes et confiants dans un redémarrage rapide pour le Mozambique.

La réduction de la TVA de 17% à 16%, l’exonération de la TVA sur les importations d’intrants pour l’agriculture et l’électrification, et la réduction de l’IRPC (impôt sur les sociétés) de 32% à 10% dans l’agriculture sont quelques-uns des éléments du paquet de réformes les plus encourageants pour l’avenir. En effet, à long terme, les revenus seront plus élevés grâce à la création de nouvelles entreprises : un cercle vertueux qui place le secteur privé au centre de la croissance économique.

Simone Santi, présidente d’Eurocam, a souligné que pour tous les investisseurs européens, ce plan de réforme est une grande victoire, y compris la partie concernant le régime général des visas pour l’entrée dans le pays : une simplification qui prévoit l’exemption de visa pour de nombreux pays et assurera ainsi un plus grand flux entrant de touristes et d’entrepreneurs. Santi a également souligné l’importance de l’ajustement des lois sur le travail et les investissements afin de les rendre plus attractives pour les investissements étrangers, ainsi que la simplification de l’architecture de l’administration publique. Tous ces points, dit Santi, ont une incidence positive sur l’environnement commercial mozambicain, car un investisseur étranger doit se sentir le bienvenu dans le pays, dès son arrivée à l’aéroport et pendant les procédures d’obtention de visa. Tout comme il doit se sentir garanti dans les activités d’investissement qu’il réalise au Mozambique”.

FELIPE NYUSI

Ces besoins sont plus que normaux si l’on considère que l’Europe a réalisé et est sur le point de réaliser d’importants investissements au Mozambique, comme ceux de ENI (qui a déjà annoncé le doublement de sa production, qui commencera dans quelques semaines) ou ceux de Total, Galp, Saipem, Technip, Van Horn, mais aussi dans le secteur minier, la société irlandaise Kenmare, ainsi que dans la logistique, le groupe Merx, Bolloré, et MSC. Toutes les grandes multinationales qui démontrent par des chiffres et des faits que l’Europe est le premier investisseur étranger au Mozambique.

(Associated Medias) – All rights are reserved