Niamey, 30 oct 2017 (AFP)

Le ministre nigérien des Transports, Ladan Hamidou Tchiana, a annoncé lundi sur son compte twitter avoir « quitté » le gouvernement, sans donner les raisons de son départ.
« J’ai quitté le gouvernement ce jour par respect à mes principes et par fidélité à mes convictions », a affirmé le ministre dans un tweet.
« Je remercie le président de la République, le Premier ministre pour la confiance depuis 2011 » et « je salue les anciens collègues et mes collaborateurs pour leur dévouement », indique-t-il.
Une source pro-gouvernementale a confié à l’AFP que « M. Tchiana a été démis de ses fonctions », sans donner plus précisions.
M. Tchiana a été remplacé par Mamadou Karidjo, ex-ministre de la Défense et militant du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS, au pouvoir), selon un communiqué du gouvernement lu à la radio publique.
M. Tchiana est le président de l’Alliance des Mouvements pour l’Emergence du Niger (AMEN), qu’il a créé après avoir quitté le Mouvement démocratique nigérien (Modem) de l’ex-Premier ministre et opposant Hama Amadou en 2013.
Depuis 2011, il a occupé les portefeuilles du Commerce, des Mines et l’Industrie puis celui des Transports.
Sa formation qui compte trois députés au Parlement fait partie de la mouvance présidentielle. Plusieurs élus locaux de ce parti, dont le maire de la capitale nigérienne, Hassane Seydou, ont été récemment « révoqués » par le gouvernement pour des soupçons de « malversations financières ».
La démission de M. Tchiana intervient également après un accident de la route qui a coûté la vie vendredi dernier à 28 Nigérians (bien 28, selon le nouveau bilan officiel) dans le sud-ouest du pays. Après, ce drame, le ministre a annoncé avoir « suspendu les activités » de la compagnie des transports mise cause, expliquant que « le rapport provisoire » impute l’accident « au chauffeur » du bus impliqué dans la collision.