Abuja, 6 mai 2017 (AFP)

Quatre-vingt deux lycéennes de la ville de Chibok (Nigeria) enlevées en 2014 par le groupe jihadiste Boko Haram ont été libérées samedi dans le cadre d’un échange de prisonniers, a annoncé la présidence nigériane.
« Aujourd’hui, 82 nouvelles filles de Chibok ont été libérées (…) en échange de membres présumés de Boko Haram détenus par les autorités », a déclaré la présidence nigériane sur Twitter. Le groupe jihadiste avait enlevé en 2014 plus de 200 filles de Chibok, dont certaines avaient déjà été libérées.